CHAMOSON 2016


CENTRE SCOLAIRE

Année
2016
Ville
Chamoson

Le projet cherche à apporter une réponse à la double échelle du lieu, l’échelle urbaine et celle du paysage.

A l’échelle du village, il prolonge la composition urbaine par l’implantation de l’UAPE au nord-ouest de la parcelle, en continuité avec le tissu bâti existant et le niveau de la route de Némiaz. L’amorce du bâtiment scolaire articule, quant à elle, la jonction avec la rue de Fosseau dans un gabarit également similaire aux constructions existantes.
A l’aval, dans le développement de la pente, le projet organise une succession de plateaux variés qui répondent aux usages différenciés du site : un gradin, un jardin, un préau couvert, et une cour récréative et sportive. Le bâtiment des salles de classe « se pose » au- dessus de cet enchaînement d’espaces extérieurs, en offrant l’opportunité d’un vaste préau qui articule les différentes activités.

A l’échelle du paysage, le jardin amont, plus intime, répond au caractère introverti de la crique montagneuse qui s’exprime au nord du village. A l’aval, le « balcon » offert par la toiture de la salle polyvalente est intégré à l’ensemble de la composition en tant qu’espace de récréation ouvert sur le paysage de la vallée du Rhône. Ces deux paysages, extrêmement contrastés, sont offerts prioritairement aux salles de classe qui bénéficient toutes de cet environnement exceptionnel.
La crèche-nurserie s’implante sur le plateau aval, à l’extrémité ouest du site : elle bénéficie d’une situation protégée, hors de la circulation automobile du village, tout en bénéficiant d’un accès aisé pour les véhicules des parents en combinaison avec les places de parc du complexe scolaire. Par sa situation en limite, le bâtiment profite largement d’espaces extérieurs circonscrits et bien orientés, sur lesquels peuvent aisément s’ouvrir les différents espaces intérieurs.

Arrow
Arrow
Slider

La structure du bâtiment scolaire est du type « pont Vierendeel », prenant appui sur 2 noyaux rigides qui font office de culée. Le fonctionnement Vierendeel se développe via les contrecoeurs des salles de classe, constituant les membrures, ainsi que par la « tête » des refends intérieurs qui jouent le rôle de montants.

Les murs intérieurs entre les classes et le couloir participent également à la reprise des efforts de torsion qui résultent de l’excentricité des culées. Les dalles seront précontraintes pour permettre, en particulier, la reprise du porte-à-faux à l’aval du bâtiment.

Le concept structural est simple et limpide; il permet la reprise et la transmission des efforts (tant verticaux qu’horizontaux – séisme en particulier) aux éléments de culées et aux fondations. Les éléments porteurs verticaux sont exprimés avec un parement extérieur en pierre, qui renvoie à la minéralité du paysage environnant, en contraste avec les strates horizontales des dalles et des contrecoeurs.

 

Afin de préserver les espaces extérieurs, l’extension future de l’UAPE et de l’école pourront s’effectuer au moyen de la surélévation d’un étage de chacun des volumes actuellement disposés sur 2 niveaux (rez + 1). Cette surélévation possible reste mesurée et ne modifie pas la hiérarchie volumétrique du site. Ces surélévations peuvent être réalisées simplement, avec le prolongement des espaces distributifs mis en place.

Ainsi, seule la toiture du bâtiment des classes est destinée à accueillir une installation solaire, idéalement orientée au sud-ouest, en offrant une surface aménageable d’env. 900 m2 d’un seul tenant.