RIDDES 2013


AGRANDISSEMENT DU CENTRE SCOLAIRE

Année
2013
Ville
Riddes

En regard de l’ordonnancement rigoureux du site, le nouveau bâtiment offre un contrepoint qui dynamise et hiérarchise les divers éléments qui composent et définissent la cour actuelle. Le contrepoint est également typologique : en rupture avec « l’école caserne » et sa frontalité exclusive à la cour d’école, le nouveau bâtiment s’ouvre sur le contexte villageois aussi bien au travers de ses espaces communs que de ses salles de classes, multi-orientées et ouvertes sur la vie villageoise.

Le nouveau bâtiment assure la liaison de l’ensemble du site scolaire (ancien et nouveau) avec le bâtiment des sports et de la bibliothèque à l’amont du site. Il articule également l’entrée sur le site depuis l’angle nord-est, accès qui complète la relation de l’école avec le village et ses institutions culturelles et sportives situées à proximité.

Arrow
Arrow
Slider

La liaison proposée au 1er étage offre un accès direct au nord-est du site pour les élèves et les diverses activités qui seront maintenues dans le bâtiment existant. Elle joue également le rôle de préau, en protégeant les élèves par temps de pluie tout en créant un espace de seuil en marge de la cour principale de l’école; cet espace d’accueil fait écho aux aménagements de jeux d’enfants positionnés à l’autre extrémité de la cour, au sud-ouest.

Le garage pour le bus scolaire est associé au grand mur de soutènement au sud-ouest afin d’éviter toute circulation de véhicules à l’intérieur des espaces de cour et de jeux.

Le rez-de-chaussée du nouveau bâtiment s’ouvre de plain-pied sur la cour au travers de son entrée principale et de son réfectoire. La cour est ainsi mise en valeur aussi bien dans son rôle premier (rassemblement des élèves et espace de jeu) que dans son usage multifonctionnel, en interaction avec le réfectoire (activités parascolaires et extrascolaires).

Les salles de classes sont organisées autour des espaces de distribution et de vestiaires, variés et lumineux, qui s’ouvrent et orientent le regard dans toutes les directions. La géométrie biaise du bâtiment répond à la fois aux lignes de force du territoire et au désir de privilégier la relation visuelle et spatiale à la cour d’école. L’alternance dans le positionnement des salles de classe offre des identités différenciées à chacune d’elles, aux différents niveaux aussi bien que dans leurs différentes orientations.

La matérialité du projet renvoie à celle prédominante du site, aux murs de soutènements successifs qui orchestrent la pente générale du village tout autour de la cour d’école, ainsi qu’au socle en pierre du bâtiment scolaire existant. A défaut d’une utilisation de pierre naturelle, un travail sur la rugosité et la couleur pourrait exprimer les qualités de textures recherchées pour l’intégration du bâtiment à ce contexte villageois.